AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Little Dream : Le garçon qui se veut muet.

Aller en bas 
AuteurMessage
Yui Asahina
Membre
Membre
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Little Dream : Le garçon qui se veut muet.   Dim 27 Sep - 2:49




    .Général. ~

    ♣️.Nom : Yui.
    ♣️.Prénom : Asahina.
    ♣️.Âge : 16 ans.
    ♣️.Emplois : Student.

    .Apparence & caractère. ~

    ♣️.Physiquement il est :
    Qui peux se juger "beau", "sublime", "magnifique" ou encore "attirant" ? Ces filles et ces gars qui n'ont aucun sens des vraies valeurs de la beauté et qui se disent tous des Aphrodites et Appolons de l'amour. Asahina ne se prend pas à ce genre de sentiments; il ne se considère ni beau, ni sublime et encore moins attirant...Non lui il ne pense qu'a une chose qu'il se répète : je suis juste moi et rien d'autre. Yui ne cherches pas à attirer les autres, ils viennent par eux-même! Comme par magie. Oh god. :3.En apprenant à le connaitre on peux le voir sous différentes facettes, un peu comme tout le monde , mais tout de même. Les gens se font souvent des aprioris sur le physique et vous pouvez dire ce que vous voudrez.Les gens ne changent pas, ils restent là à vous dévisagez de leurs grand yeux étonnés, dégoutés ou tout simplement moqueur. Ils vous jugerons toujours! Quoi que vous fassiez...Enfin peut être que d'autres ne jugerons pas sur votre apparence mais c'est rare.~

    Asahina ? Les gens le voit arriver de loin, de très loin...Il possède des cheveux noir avec des reflets tantôt vert foncé et tantôt bleu , ils ne sont pas si long mais reste soyeux et lisse.Yui aime bien les secouer dans tout les sens, faut le dire, il est mignon... Les yeux sont notre point fort car c'est une petite 'option' de notre physique qui nous distingue les uns des autres. Certains Humain ont des yeux magnifiques mais ne valent pas ceux a Asahina c'est sur! Il a les yeux d'un bleu, ce qui est très rare chez les japonais voir impossible. Bleu comme la mer qui se déplace lentement et brun comme le rare sable fin de la plage...Telle est la couleur des yeux du jeune Yui.

    De nombreuses mèches reviennent sur son front, cachant parfois une partie de son visage. Toujours en bataille, il n'est pas rare que le jeune homme est les cheveux qui partent dans tous les sens. Asahina est un garçon de taille moyenne, même si souvent on le traite de « petit », ce qui d'ailleurs le fait plutôt ragé :p. La carrure du garçon est assez fine, bien que quelques muscles se dessinent le long de ses abdos et de ses bras;Asahina est loin d'être quelqu'un d'être un tas de muscles, et n'a donc pas forcément beaucoup de force...je serais presque tenté de dire pas du tout. Mais n'allait pas le croire chétif pour autant, le gamin sait être débrouillard.

    ♣️.Psychologiquement il est :
    ♥️ : Il aime il aime...Il aime les friandises. Autrement... Il ne saurait dire ce qui lui plaît véritablement. En fait, il croit bien qu'il ne s'est jamais posé la question, sûrement comme il n'apprécie guère la personne qu'il est... La première chose qu'il hait par-dessus tout, dans ce misérable monde, est bien sa personne. Il se déteste à un point que vous ne pouvez imaginer et cela suffit à surpasser tout le reste... Sinon, en ce qui concerne les goûts de Yui, ou bien ses particularités mentales, il ne saurait réellement le dire, malgré tant d'années passées.

    : Il n'aime pas ce qu'il est, sa personnalité, le monde dans lequel il vit.Ses proches, les gens qui le regarde différemment.Pourquoi n'aime-t'il pas ce monde ? Tout simplement parce qu'il en a paur, ce monde là est sa plus grande phobie.Raison pour laquel il se renferme sur lui.

    ♣️.Histoire :



    Savez vous ce qu'est "la chance" ?Beaucoup de gens disent que c'est une chose qui n'arrive qu'aux autres.D'autres disent que si ça leur arrivent c'est grâce aux prières ou à un porte bonheur...Et puis il y a aussi ceux qui disent que c'est parce qu'il sont né comme ça!
    Mais moi je vais vous dire ce que c'est "La chance" réellement !!C'est un sentiment inventé par l'Homme pour se faire croire qu'il est heureux. Car si on observe bien la chance est différente pour tout le monde; Il y a ceux qui trouvent un billet par terre, ceux qui ont un amoureux pour la vie, ceux qui réussissent leur carrière...Bref la Chance est une chose bien relative! Si ma chance devait se limiter à trouver un billet par terre je ne serais pas contre... Pourquoi? Parce que ma vie n'est qu'une accumulation de malchance, enfin, jusqu'à ce jour où je devint libre. Mais ne dévions pas le sujet, avant de vous parler de mon aventure, je dois tout vous expliquez depuis le début; Sinon vous ne comprendrez rien du tout! J'ai pleins de chose à raconter sur seize ans...Bien que jusqu'à mes cinq ans c'est plutôt flou, comme tout le monde en fait!

    [...]

    Je veux vous parlez d'eux comme vous n'avez jamais entendu...Parfois vous ralez lorsqu'ils vous demandent de ranger vos affaires, de faire votre lit, vos devoirs et ci et ça! Eux, les parents, qui nous pourrissent la vie et qu'en plus on doit "vénérer" parce qu'ils on eut la bonne idée -et j'insiste- de nous mettre au monde.

    « Ce n'est pas vrai ma femme ne peut pas me faire ça, elle ne peut pas me laisser. »

    Ce fut les mots qui résonnèrent dans l'appartement.Dans un coin il pleurait mon père, Pourquoi ? Pour qui ? Comment le saurais-je...Je suis sortit de ma chambre pour m'approcher de ce dernier voulant le consoler. Mais comme tout les parents ils n'aimaient pas qu'on les voit juste au moment ou ils se sentant faible. Au début il m'a demander de revenir dans ma chambre puis finalement m'a attiré vers lui et m'a serrer fort contre lui.C'est a ce moment que j'ai compris a quel point il était triste.

    Deux jours plus tard, nous nous sommes rendus au cimetière. C'était les funérailles de ma mère.

    « Elle est partit... » Mon père le répétait tellement de fois, il semblait vraiment bouleverser par ce terrible évènement.

    Vous vous demandez surement ce que je ressentais aussi ? A cet âge on ne comprends pas tout, mais la seule chose que je faisais c'était consoler mon père.

    [...]

    Depuis mon père est devenus mon univers, avec lui je m'amusais, j'étais vraiment heureux, et les années passèrent, j'avais treize ans quand j'ai été accepté a un bon collège.Et pour fêter ça, mon père a voulu m'emmener déjeuner dehors, j'étais vraiment content . Au restaurant j'hésitais vraiment, je ne savais pas quoi choisir à manger et finalement je n'ai demandé que des pâtes et une boisson. Pendant que je mangeais mon père n'a pas arrêter de me dire a quel point je ressemblais a maman. Ca le rendait triste même s'il souriait je ressentais le poids de la tristesse qui pesait sur son coeur. Une fois finis je suis aller aux toilettes en disant a mon père de m'attendre au parking. Alors que je me lavais les mains j'ai entendus mon père m'appeler, je me suis dépêcher de sortir quand je me suis subitement arrêté surpris, mon coeur avait fait un bon dans ma poitrine.

    Mon père en plein milieu de la route s'effondrait alors qu'un conducteur assez occuper a parler au téléphone arrivait a grande vitesse, a peine ce dernier avait remarquer mon père que c'était trop tard...Il s'est fait écrasé devant mes yeux alors que je n'arrivais plus a bouger a parler. Je n'arrivais a rien faire de plus que pleurer.

    A l'Hospital on m'annonça qu'il a eu une crise cardiaque et que a cause de la voiture qui l'a renversé il n'a pas souffert. C'était sencé me réconforter de me dire ça ? Alors pourquoi j'en pleure encore plus.

    «Ce monde est mauvais.
    Les gens sont mauvais.
    Les paroles sont mauvaises.»

    Ce fut ce jour là devant le cadavre de mon père que j'ai juré de ne plus parler. Les psychologue expliquaient cela comme un choc mentale. Tant mieux.

    [...]

    Quelques années après cet évènement la soeur de ma mère décida de m'adopter, en la regardant devant la porte de chez moi l'autre jour j'avais vraiment envie de la chasser.Mais l'avocat qui l'accompagnait a réussis a me convaincre de vivre avec sa famille. Valise a la main je suis arrivé devant ce qui semblait d'après elle une maison, moi je voyais plutôt ça comme un château. C'était grand. Avant d'entrer elle m'a sourit et m'a pris la main pour dire qu'elle allait faire de son mieux pour me rendre heureux.Ma réaction fut simple, j'ai juste acquiescé d'un signe de la tête puis je l'ai suivis a l'intérieure.

    Dans le couloir devant moi se trouvaient deux personnes le mari de ma tante et leur fils, il est plus âgé que moi et il est plus grand et plus imposant, mais il semblait me detester, son regard disait de loin « Approche moi pour voir minus. »

    Après m'avoir fait visité je suis aller dans ma chambre pour ranger un peu. Je ne me sentais pas a l'aise. C'était un sentiment bizarre, se retrouver dans un endroit ou personne ne veut de vous.

    «Quand je suis dans une chambre tout seul, il y a tout de moi.
    Quand on est deux dans la chambre, il n y a plus que la moitié de moi.
    Quand on beaucoup dans la chambre, il n 'y a plus rien de moi.»

    Ma première année au lycée...C'est difficile quand tout le monde se moque de vous, c'est difficile quand on ne vous aime pas,c'est difficile quand au moment du déjeuner vous êtes seul et que tout les yeux son rivé sur vous. Au lycée mon regard croisé de temps en temps celui de mon cousin. Je ne sais pas pourquoi mais il regarde toujours dans ma direction d'un air moqueur, comme s'il voulait me faire pleurer. Je ne lui ai jamais rien fait de mal, pour lui je suis le cousin muet.




    « Hey le muet pourquoi tu t'es encore caché ici ? »

    Je ne sais pas pourquoi mais depuis mon arrivée, toute les fois ou je me suis caché dans le lycée il arrivait toujours a me retrouvé.

    « Dis pourquoi tu te caches tout le temps ? Tu as peur qu'on te vois ou tu fais des trucs tout seul ? » m'a-t'il demandé en rigolant avant de sortir du lycée. Il attendait sérieusement une réponse...J'ai pris mon stylo et j'ai écris sur ma main pour lui montré ensuite.

    « Je voulais écouter. »

    Quand il l'a lu il m'a regarder dans les yeux puis a éclater de rire une nouvelle fois puis m'a demandé.

    « Écouter quoi ? De la musique ? »

    J'ai alors soupirer puis j'ai écris.

    « Mon coeur. »

    Après ça il n'a plus rien tout le long du chemin vers la maison et au dîner non plus juste au moment ou je pensais qu'il avait bien fait il regarda ma tante et lui demanda la permission de sortir et de m'emmener avec lui, elle fut enchanter par l'idée mais pas moi, j'ai secoué la tête mais ils ne voulaient rien savoir c'était décidé. Alors après dîner je suis sortis avec mon cousin Kamui il s'appelait. Il faisait tellement sombre dehors et Kamui marchait vite c'était a peine si j'arrivais a le suivre ce dernier me conduit au cimetière je l'ai rattrapé par le bras pour l'inciter a s'arrêter puis j'ai essayer de le convaincre du regard d'abandonner cette idée. Mais non Kamui têtue et entêté m'obligea a le suivre. J'avais un mauvais pressentiment en le suivant, ce dernier s'arrêta et me demanda de regarder l'une des tombes qui était vide,il se mit a rire et me poussa dedans. j'ai eu la peur de ma vis en me retrouvant nez à nez avec un squelette.

    Je suis remonté et a ce moment là j'ai découvert que Kamui s'était foutus de moi...Il s'est enfuis et m'a laisser ici, je ne savais même pas comment sortir et je n'y voyais rien...J'ai alors passé ma nuit là bas. Et a petit matin je suis arrivé a revenir a la maison, ma tante ne m'a pas gronder, on dirait même que personne ne s'est aperçus de ma disparition.

    « Oh salut Muet, t'es arrivée a revenir chapeau. » a dit mon cousin avant de sortir.

    « Dépêche toi de te changer et d'aller au lycée Asahina. »


    [...]

    C'est la moitié de l'année scolaire,et comme d'habitude a la pause déjeuner j'étais seul du moins jusqu'à ce que Kamui vienne s'assoir a coté de moi pour me chuchoter a l'oreille des mots qui m'on rendu étonné.Il disait vouloir se venger de son père parce qu'il le traitait comme un moins que rien...Que pouvais-je dire moi que l'on traitait toujours de cette façon. Mon cousin m'a sourit puis s'est levé de table et avant de partir il s'est penché pour me dire a nouveau a l'oreille.

    « Au fait on dirait que tu plais beaucoup a mon père, ferme bien la porte de ta chambre la nuit. »

    Mon dieu, pourquoi suis-je ici... Je me suis levé et je suis aller me cacher dans les toilettes, sauf que a peine j'allais fermer la porte Kamui m'a rejoint. A ce moment là j'ai eu vraiment peur quand je l'ai regardé dans les yeux, il s'approcha de moi et me plaqua contre le mur pour mordiller mon oreille et dire.

    « Je ne sais pas comment tu fais,j'adore ton visage qui n'affiche jamais ce que tu ressens, ta façon de faire les choses, tu es si silencieux que ça m'excite vraiment. »

    [...]

    Ce soir là je suis rester au lycée, je pleurais, je n'arrivais pas a croire ce qui s'était passé.Avec Kamui on a fait une chose que je ne pensais pas exister. Je...Je suis perdus...Cette fois sans m'en rendre compte j'ai parlé.

    « Merde... »

    De l'autre coté Kamui m'avait entendus mais a fait semblent de ne rien savoir et est arrivée.

    « Allez on rentre minus. »

    Je n'ai rien dis, je n'ai pas manger, j'arrivais a peine a m'assoir comme il faut et ça le mari de ma tante l'avait remarqué et après dîner il demanda a me voir dans son bureau. Je l'ai suivis, il m'a fait assoir sur la chaise et il a commencé a caresser mes cheveux de manière successive.

    « Dis moi tu as un petit ami Asahina ? »

    J'ai secoué a tête de droite a gauche en regardant paisiblement la fenêtre. Quand soudainement il s'approcha de moi pour m'enlacer essayait a son tour de me toucher, Kamui avait raison, il avait vraiment des vues sur moi. sans m'en rendre compte je l'ai giflé aussi fort que j'ai pu. Et a cause de ça je me suis faire prendre une seconde fois si violemment...

    « Si tu en parles a ma femme ou a n'importe qui d'autre tu le regrettas. »

    J'étais épuisé.Je n'arrivais plus a bouger. Et quand je me suis réveiller j'étais dans mon lit.Et Kamui a coté de moi. Il m'a sourit gêné puis s'est levé.

    « Tu dois partir d'ici et je garderais ton secret pour ta délicieuse voix. »

    Je fus vraiment surpris, le kamui qui me détestait, semblait vouloir m'aider. En même temps si ce n'était pas lui qui a prévenus ma tante pour son père, il aurait continuer a me traiter comme ça...

    Ce monde est mauvais, des gens souffrent, des gens pleurent et meurt, je n'aime pas ce monde, ce monde me fait peur,je veux rester loin de tout.C'était seulement ça mon but, je me suis enfermé pendant des jours dans ma chambre sans manger ni boire, allongé sur mon lit je comptais les tictacs de la montre en regardant le plafond sans but précis, je voulais juste qu'on m'oublie, vivre tout seul dans ma bulle ou mourir et ne jamais vivre cette vie.Kamui passait de temps en temps me voir mais je n'avais aucune réaction, je regardais toujours le plafond, je n'arrivais pas a dormir de peur que dans mon sommeil on vienne n'emmener dans un monde encore plus mauvais que celui là.

    Ma tante fut inquiète et décida de remédier a mon sort pour m'envoyer au lycée IHAD, me faire sortir de la maison fut un grand défi, Kamui a dus me porter jusqu'au taxi. Je n'vis pas envie de sortir, je tremblais, je n'aimais pas respirer l'air de ce monde.Pendant le trajet j'ai essayer d'arrêter de respirer plusieurs fois, mais on ne me laisser jamais finir ce que j'avais commencé...

    Espérons et espérez.

    Mon petit rêve deviendra réalité.

    .Other ~

    ♣️.Avez-vous lu le règlement ? « Oui, trop peur de mourir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Little Dream : Le garçon qui se veut muet.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qu'est ce que ca veut dire ?
» Qu'EST-CE QUE CA VEUT DIRE
» QUI VEUT GAGNER DES KAMAS ?!?
» Mon ordinateur ne veut pas ouvrir la page http://192.168.0.1
» Mon fils veut travailler à la SAQ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Following my Nightmare :: L'entre des Enfers :: → Présentations :: » Présentation de votre Personnage-
Sauter vers: