AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Terminée] Jane Knight

Aller en bas 
AuteurMessage
Jane Knight
Membre
Membre
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: [Terminée] Jane Knight   Sam 29 Aoû - 10:45

    » Nom: Knight
    » Prénom: Jane
    » Age: 17 ans
    » Origine: Anglaise, Hampshire.
    » Emploi: Lycéenne, sans emploi

    » Caractère:

    Au pays des incomprises, Jane était la reine : belle, talentueuse, derrière la vitrine en cristal.

    Jane, l'aînée des jumelles Knight, possédait un don inné pour l'art de mélancolie et du pragmatisme à toute épreuve. Sa vie, du moins comme elle le pensait couramment, n'avait aucun sens ni but précis : elle ne détenait pas de rêves à accomplir. Rien ne dictait plus son existence que sa jumelle Lizzie, en tout point contraire à celle-ci, curieusement inépuisable. D'un point de vue strictement scientifique et physiologique, elle se ressemblait comme deux gouttes d'eau, excepté la coiffure changeante pour les différencier facilement. Même taille, même poids. Pourtant, si la cadette dépensait son énergie à toute allure, la grande jugeait plus utile de la garder cupidement. Cachée derrière l'ombre de son reflet, la morose agissait de telle sorte que tout se passe le mieux dans le meilleur des mondes. Dissimulant ainsi leur secret…

    Jane, le côté sombre du mystère, conservait un talent exquis pour l'écriture et le piano. Excellant dans la littérature macabre, elle savait se faire dresser les cheveux sur la tête, écœurer à vie quelqu'un pour quelque chose, empêcher les paupières de se fermer pour longtemps. Son imagination à revendre inquiétait plus qu'il ne fascinait son entourage qui la trouvait beaucoup trop renfermée et morbide pour son âge. Ce qui n'était du goût de personne l'était forcément de Lizzie par excellence, laquelle dévorait avec gourmandise les histoires d'outre tombe et sang. La musique, révélant toujours l'aspect funeste de la jeune fille, gardait néanmoins une saveur moins amère que les épistolaires. Entièrement composée et réalisée par elle, il fallait avouer qu'avec même toute la bonne volonté du monde, aucun être censé ne pouvait reconnaître le brillant derrière les notes de musique jouées.

    Jane détestait les garçons du plus profond de son cœur. Contrairement à ce que l'on pouvait penser, le simple fait de leur parler gentiment absorbait toute sa bonne volonté. Depuis cette fameuse nuit, elle adorait les voir souffrir et se délectait de les détruire, eux ou leur cœur, en miettes. Pourtant, elle n'était pas insensible aux charmes de certains, qui faisaient dévier ses regards néanmoins le rappel de son histoire achevait la moindre parcelle de désir. Si l'on voulait définir précisément sa personnalité, on pourrait simplement déclarer que c'était une passionnée à froid. Le genre d'être qui cache bien enfoui la tentation impétueuse qui l'anime, et lorsque celle-ci déborde devient plus déchaînée et enflammée que n'importe qui.

    » Description physique:

    Une marionnette léthargique. Des yeux immenses, profond mais d'une teinte indéterminée entre le gris et le marron, regardent l'horizon et le paysage défilant. Malgré tout, ce sont les parties du visage les plus expressifs qui existent chez elle : tout y passe, de la colère à l'affection. Il suffit de faire très attention pour comprendre immédiatement ce qu'elle pense. Bien entendu, personne n'y songe jamais et Lizzie, la petite folle n'en a absolument pas besoin, elle devine à chaque seconde les pensées plus ou moins divertissantes de sa sœur.

    Une poupée indomptable. Vous savez qui a coupé les cheveux de Jane ?.... Jane…non… Lizzie…Parfaitement. Un jour, elle a débarqué dans la chambre avec une paire de ciseau et à calmement proposé à son aînée de la débarrasser des reproches incessants de leur mère sur sa coiffure sans forme. Imaginant les conséquences futures, la jeune demoiselle accepta volontiers. Depuis, la coupe reste la même et la démarque des autres par son incroyable élégance, même si cela n'était vraiment pas le but recherché. Ce ne sont que des cheveux.

    Une splendide sirène. Avec une peau de porcelaine, des traits fins et délicats, rien de mieux que d'avoir des mensurations de rêve. Contrairement aux apparences, Jane méprise totalement cette pseudo-perfection, comprenant des jambes fuselée une poitrine généreuse ainsi qu'une silhouette élancée, pour la bonne raison qu'elle attire comme des mouches les pervers et machos qui passent. Aussi, essaie-t-elle en vain de dissimuler le tout derrière des robes et tenues d'une autre époque qui la rendent encore plus hautaine et classe. Sans aucun effet.


    » Histoire:

    Once upon a time…Une femme qui contemplait son miroir jour et nuit, amoureuse de sa beauté. Autour d'elle, les choses naissaient et mourraient sans jamais perturber son existence. Jusqu'au matin du dernier jour de décembre, un homme du nom d'Andrew vint frapper à sa fenêtre pour apercevoir son visage. La première fois, elle écouta sans rien dire puis à force de résistance, comprit qu'il ne la laisserait jamais en paix avant qu'elle n'ait pu le rencontrer. Aussi, elle dévala les marches les séparant et se prépara à lui donner la plus belle claque de toute sa vie.

    Du moins, c'était ce qu'elle avait prévu auparavant. Lorsqu'elle arriva en face, ne put dire quoique se soit. Il était tellement différent des hommes l'ayant côtoyé dans son enfance : il possédait un charme envoutant. Ce coup de foudre donna naissance deux ans plus tard à des vraies jumelles : Jane et Lizzie. Elles grandirent dans le bonheur les plus complets, entourés d'amour jusqu'au jour de leurs seize ans.

    Ce jour-là, Lizzie avait reçu le plus beau des cadeaux d'anniversaire en obtenant une belle déclaration d'amour du garçon le plus populaire du lycée. Néanmoins, Jane voyait d'un mauvais œil cet amour jugeant le prétendant beaucoup trop volage. Elle se retint de faire tout commentaire durant la matinée toutefois, quand il se mit à caresser d'autre fille, elle ne put se retenir et prévint immédiatement sa jumelle.

    Laquelle amoureuse l'envoya valser sur les roses et enclencha une dispute phénoménale sur ce qu'elle appelait de la jalousie maladive, justifiant ses propos par le fait inébranlable que sa protectrice n'était jamais sortie avec personne. Bien entendu, elle ne savait pas que chaque lettre d'amour que celle-ci recevait était brûlée avant même d'être ouverte : Jane ne voulait rien entendre de leur part, les évaluant tous pareils et pervers incorrigibles. Déjà à l'époque, sa relation avec le sexe opposé demeurait chaotique et cela ne risquait pas de s'arranger par la suite.

    En effet, le soir même, la naïve eut un rendez-vous au clair de lune près d'une fontaine. La méfiante la suivit de loin pour s'assurer du bon déroulement de la soirée, elle se cacha derrière un buisson et attendit la suite des évènements. Vers vingt heures, le Roméo débarqua, mais pas tout seul, accompagné de ses amis peu recommandables. La surprise de la douce grandit à mesure où ils l'encerclèrent, la privèrent de tous mouvements et commencèrent à la déshabiller.

    - Pourquoi Nathan…Pourquoi ?

    - Parce que les filles de riches méritent des corrections à la hauteur de leur statut.

    - Je ne t'ai jamais méprisé. C'est injustifié.

    - Oui mais tu vas payer pour toutes les autres…


    - Noooon…

    Brusquement, Jane sortit de sa cachette pour protéger, de son corps, celui de son ange. Ce fut la chose la plus irrationnelle qu'elle fit ce soir-là, par ailleurs. Juste après cette action précise, ils se chargèrent de les battre à coup de bâton, mirant leur anatomie en sang. Dans un dernier mouvement, elle prit violemment une des armes et frappa la poitrine du traître qui s'affala au sol. Ses compagnons quittèrent la rue rapidement, de peur des représailles, laissant leur chef dans un sérieux état.

    La scène ressemblait étrangement à du pathétique ironiquement noir : Lizzie, meurtrie et consciente pleurant à chaudes larmes près des silhouettes inanimées de sa sœur et de son tortionnaire, Jane, dont la respiration se faisait de plus en plus saccadée se vidant de son sang sur le trottoir et Nathan, lequel souffrait plus de l'humiliation subite que de sa santé en péril. Dans un dernier instant de lucidité, l'unique personne non touchée téléphona aux urgences.

    Cet incident eut des séquelles fatales sur le destin de la famille Knight : la cadette devint atteinte de schizophrénie dysthymique, un dédoublement de la personnalité accompagné symptômes dépressifs et suicidaires. Elle fut internée dans un hôpital psychiatrique proche de la nouvelle école de Jane, qui après un mois de coma intégra le lycée IHAD pour le SPR, en espérant que cela pouvait la guérir de l'agression. Car depuis, elle est restée insomniaque et somnambule.
    Nathan, quant à lui, a été envoyé dans une prison pour délinquant…


    » Avez-vous lu le règlement ? « Oui, trop peur de mourir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akizuki Kamuï
Admin
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 01/08/2009
Age : 26
Âge : Rouen

MessageSujet: Re: [Terminée] Jane Knight   Dim 30 Aoû - 15:10

En voila une belle présentation :3

Validée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Terminée] Jane Knight
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]Lily-Jane « Le Retour » (saison 2, épisode 3)
» Dread Knight pour chevaliers Gris
» Knight Of The Reliquary
» The Last Knight of Flanders
» Période d'essai terminée : Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Following my Nightmare :: L'entre des Enfers :: → Présentations :: » Présentation de votre Personnage :: » Personnages Validés-
Sauter vers: